L’Adetem est partenaire de China Connect 1 et 2 mars 2017

nouveau-logo-paris-date-bloc-rouge China Connect est la seule conférence Européenne sur les tendances des consommateurs, le marketing digital et mobile, et l’innovation technologiques Chinois.

Pour la 7ème année, talks, networking, workshops sont au programme pendant 48h autour d’une quarantaine de top executives, à la fois pure players de l’internet et de la tech chinois dans le eCommerce, la video, les réseaux sociaux, le marketing d’influence, la data, l’Ad Tech, l’innovation, etc.. et professionnels du marketing/des medias/de la communication basés en Chine/Asie, mais aussi en Europe et aux Etats-Unis.

Thème 2017: “Crack The Codes“ (of the entrepreuneurial consumer in a data-driven era)

Pour Laure de Carayon, Fondatrice et CEO, « L’économie chinoise est entrée dans une période de transformation accélérée, et gouvernement et entreprises recherchent activement de nouveaux leviers de croissance : bousculant déjà l’Ouest, voire prenant son leadership – pour la 1ère fois la Chine devance les UK et les US sur la Fintech, la Chine n’est pourtant qu’à l’aube d’une transformation sociétale, littéralement « nourrie » par les nouvelles technologies.

Une dynamique au rythme effréné, dont nous continuerons d’approfondir le décryptage et l’impact toujours plus cruciaux pour les organisations occidentales de plus en plus challengées par les acteurs locaux.

Explosion inégalée et singulière de plateformes et technologies tels le livestreaming, qui s’impose comme un nouveau « style de vie » derrière lequel se cache un vrai business, et qui redéfinit le paysage de l’influence, un pilier de la stratégie marketing des marques,  adoption rapide et massive de la réalité virtuelle qui témoigne de la recherche avide d’expérience « augmentée », développement ininterrompu d’applications sociales dont WeChat, toujours plus riche mais aussi « limité » dans sa capacité de croissance, le mobile commerce et le O2O, priorités des retailers. Cet engagement du consommateur « entrepreuneur » chinois, à nulle autre pareil, sera scruté au filtre de la data, qui, du social monitoring au programmatique, devient incontournable à toute stratégie de marque ».

Depuis 2011 China Connect décrypte l’écosystème chinois : jamais il n’est apparu aussi crucial pour tout top executive global d’apprendre de l’expérience unique des leaders d’Asie Pacifique, à la fois pour pleinement embrasser les énormes opportunités de cette transformation et pour importer les innovations disruptives de la région, les stratégies business et les approches à succès dans leur propre business. 2017 sera sans contexte un tournant dans cette accélération »

Parmi les premiers acteurs chinois confirmés , 3 pure players sur des marchés en forte croissance

– l’application sociale de partage de photos nice (https://oneniceapp.com), une des « licornes » chinoises

– la plateforme de live stream Live.me (http://live.me) de l’éditeur leader de services et applications mobiles Cheetah Mobile.

– la plateforme montante de produits et services (Art, Voyage…) de Luxe Secoo (http://www.secoo.com)

Egalement, l’agence data marketing AdMaster (http://www.admaster.com.cn), et la plus grande agence digitale indépendante Hylink (http://www.hylinkgroup.com)

Suivre les nouvelles annonces ici : www.chinaconnect.fr/cc-paris-speakers-2017

INFORMATIONS PRATIQUES

Lieu : Maison de la Chimie – 28, rue Saint Dominique, 75007 Paris

CONTACTS 

Contact@chinaconnect.fr – Tel : 01 4727 3264 – Mob : 06 8424 4557

http://www.chinaconnect.fr/

Twitter:  twitter.com/ChinaConnectEU

Facebook:  www.facebook.com/ChinaConnect

LinkedIn:  www.linkedin.com/company/3003593

Youtube:  www.youtube.com/user/ChinaConnectEU

Weibo : http://www.weibo.com/chinaconnecteu

Youku : http://i.youku.com/chinaconnect

Laure de Carayon:  www.chinaconnect.fr/lauredecarayon

 

Le content marketing s’impose dans la stratégie des marques B2B

b2bRetrouvez le compte-rendu de la réunion « Content Marketing B2B : Impact sur le business … ou pas ? » du 2 décembre 2016

Pour les intervenants de la table ronde de ce matin au Club B2B de l’Adetem, « Le content marketing s’impose dans la stratégie des marques B2B », la réponse est clairement OUI !

Emmanuel KAHN, Directeur de Clientèle d’opinionway, présentait hier, lors d’une matinée du club B2B de l’Adetem, les résultats de leur enquête sur les pratiques du content marketing. (Enquête à paraître en janvier 2017.)

Cette enquête effectuée auprès de 300 directions marketing d’entreprises de + de 100 salariés nous apprend que :
• 61% d’entre elles confirment en produire régulièrement,
• 55% considèrent qu’il est bénéfique à court terme,
• 37% y consacrent plus de 10 % de leur budget,
• Et 55% souhaitent maintenir les ressources allouées pour 2017 et 33% les augmenter.

La tendance pour 2017 se généralise donc à la hausse. Alors, si tout le monde veut désormais en faire, comment faire bien, comment faire mieux, d’autant que l’investissement peut se révéler coûteux ?
Les intervenants de la table ronde, ont partagé avec nous les conditions de succès :

Bien sur il a été question de cohérence avec la marque, de qualité, de régularité, d’originalité, de diversité des supports et des moyens, d’authenticité (pas de contenu publicitaire), et de réciprocité car avant tout le contenu éditorial – ou content marketing – doit servir au développement du business du client.

ENRICHIR LE CONTENU AU FUR À MESURE DU CYCLE DE VENTE
Il est important de s’assurer que le prospect accède à la bonne information tout au long du cycle de vente, et pour cela on peut s’aider d’un outil de marketing automation (Marketo, Pardot, pour ne citer qu’eux).

On peut démarrer en offrant du content marketing générique, comme des articles simples, quelques infographies, de quoi donner les bases. Puis poursuivre, lors d’une seconde phase, avec du contenu plus détaillé, plus fouillé comme des smart papers, des webinars, voire des white papers allégés. Enfin, lors d’une troisième phase, fournir des informations techniques et concrètes, qui donneront au prospect toutes les billes pour contacter l’entreprise en connaissance de cause et en toute confiance, pour demander une démo, par exemple.

DU CONTENT MARKETING TAILLÉ SUR MESURE !
A ce sujet, le témoignage de Nathalie Taieb – Chief Operating Officer European Channel Group @XEROX- est instructif :
Xerox a mis en place du contenu personnalisé et individualisé, permettant au distributeur de développer sa performance commerciale. Il reçoit ainsi chaque trimestre un magazine le concernant directement.
Tout commence par un courrier lui étant personnellement adressé, suivi de contenu éditorial sélectionné (éclairage particulier en fonction de l’actualité), de ses données de reporting (le montant de ses ventes sur les 4 dernières années, ses performances, ses parts de marché et autres indicateurs), de promotions sélectionnées et éventuellement d’informations stratégiques que l’entreprise souhaiterait porter à sa connaissance.

Les résultats sont sans appel :
• 4M d’euros de revenus supplémentaires la première année
• 1M € de profits
• +3 % de croissance d’activité soit +1500 produits vendus
• Hausse de 47% des commandes

Mais également :
• 100 % de satisfaction
• Communication améliorée et confiance renforcée
• Alignement de toutes les parties sur les chiffres communiqués, désormais réputés « fiables »
• Budget reconduit par la direction financière pour 3 ans
• Programme européen étendu à l’international

VOTRE RH EST-ELLE UTILE ?
Le témoignage de Geoffroy de LESTRANGE, Product Marketing Manager EMEA @ Cornerstone OnDemand – éditeur de solutions de gestion intégrée de la formation et des talents- nous emmène
dans la même direction.
Il n’hésite pas à poser une question volontairement provocante à l’auditoire : « Qui considère que son service RH lui est utile ? » Devant le peu de mains levées, il explique que le content marketing qu’il supervise et valide doit amener les services RH à se questionner sur leur rôle d’acteur du business : Comment mieux aider leurs équipes, les accompagner dans leur développement professionnel, gagner en crédibilité, etc.
Il confirme que s’il est nécessaire de mesurer le ROI, ce n’est pas le but ultime. Au-delà du ROI, il faut mesure l’impact sur l’entreprise, et il nous donne un exemple : Si le passage à la formation en ligne a fait gagner xx millions d’Euros à l’entreprise, quelle est la satisfaction des salariés, quel est leur attachement à l’entreprise, la RH a-t-elle gagné en crédibilité ? On le constate encore une fois, dans le content marketing comme ailleurs, l’expérience utilisateur est primordiale.

Béatrice Loriot
Animatrice Adetem B2B