Sommes-nous des « mangeurs de santé  » ? Innovations, réglementation, communication…
comment trouver le bon équilibre ?

Compte-rendu de la Matinale du 13 Mars 2014 
Animée par Eric Phélippeau, Co-président du Club Santé, Président de BY AGENCY Group.
Synthèse rédigée par Brigitte CapouladeCapture d’écran 2014-04-02 à 11.29.25

Sommes-nous des « mangeurs de santé «  ?
Réalités et perspectives de la communication et du marketing Santé des Marques agro-alimentaires et compléments alimentaires. Innovations, réglementation, communication…
comment trouver le bon équilibre ?

1/ Vision nutrition : Quelles sont les attentes des consommateurs-patients

par Raphaël Gruman, Nutritionniste et Directeur de Diet At Work.

Le modèle français tient de son histoire : Manger c’est s’alimenter pour faire fonctionner le corps avec « plaisir et partage ». L’alimentation française est basée sur des rythmes journaliers réguliers mais cet équilibre est mis à mal : le petit déjeuner tend à disparaitre et le déjeuner se fait sur
le pouce repoussant une alimentation plus calorique au diner. Le % d’obèses est de 14% en France contre 30% aux US mais tend à progresser. Le diner en famille, important pour un repas équilibré, évolue : l’entrée disparait , le plat unique est suivi du fromage et de dessert sucré.
9 français sur 10 ont conscience que l’alimentation a un impact direct sur leur santé. Bien manger pour 44%
 des plus jeunes signifie manger équilibrer, intégrant saveur et plaisir pour les plus de 20 ans.

Quels critères font la qualité de l’aliment : le goût, le prix, l’apparence, la durée de conservation et depuis 2006, l’avantage Santé intervient. Par contre, la marque, le packaging, la publicité n’intéressent que très peu le grand public.

Les préoccupations des patients auprès de leur médecin sont le cholestérol, le diabète, l’obésité, 
la digestion et les problèmes cardiovasculaires mais aussi de plus en plus de questions se posent lors des consultations sur la lecture des étiquettes et la composition des plats transformés, résultat d’une défiance alimentaire. Les tendances du passé ressurgissent ; un certain nombre de régimes sont basés sur l’alimentation d’autrefois. Nous voyons de plus en plus de végétariens et de végétaliens .

Le modèle alimentaire évolue :
• le temps alloué à la préparation des repas diminue et leur contenu se simplifie…
• L’alimentation hors domicile et nomade augmente
• Le régime peut aussi être source de plaisir, de diversité
• Le prix garde une place majeure alors que l’équilibre nutritionnel n’intervient que plus loin dans les préoccupations des consommateurs

2/ Vision juridique : Que nous nous disent les textes

par Maître Gilles Boin Spécialiste Nutrition et Alimentation

Capture d’écran 2014-04-02 à 11.36.29
Avant 2006 la communication santé était assez « libre » sous réserve de ne pas induire en erreur sur le message, avec un contrôle des autorités a postériori.
Aujourd’hui, la liberté Marketing n’existe plus car l’encadrement réglementaire bride considérablement
 la communication santé. Le règlement « INCO » rappelle que l’étiquetage du produit alimentaire doit être compréhensible par le consommateur et non ambigu. Il faut donc être très clair. Ces réglementations s’appliquent à toute communication de nature commerciale (packaging, radio, TV, communication verbale, etc.).

Les Solutions
• Puiser dans la liste des messages Santé autorisés ou d’une allégation en lien avec 
un problème de santé (ex réduction taux cholestérol)
• Développer sa propre allégation, mais cela coûte cher et sert aux concurrents car l’allégation n’est pas protégée sauf à détenir un brevet
• Développer une communication hors cadre, hors règlement (ex sponsoring ) devient là aussi plus complexe, car les interprétations des administrations se durcissent
• Innover dans la relation entre le produit, les communicants & médias et les consommateurs
Les Perspectives d’un point de vue juridique
• Passer de l’information (visible) à la « Relation Santé » (moins palpable), la limite juridique devient celle de la publicité trompeuse et des pratiques commerciales déloyales.
• Tout reste à créer… en équipe et en amont de la commercialisation du produit.

3/ Vision Marques : NUTRIVERCELL
par le Docteur Loïc RENARD, Président de NUTRIVERCELL SAS

En France, nous avons la chance que de nombreux chercheurs en nutrition nous permettent de disposer de brevets à développer, à commercialiser et ceci représente une formidable opportunité. Dans notre entreprise, nous avons choisi de nous laisser le temps de mettre en place une véritable stratégie d’allégations en collaboration avec le CNRS, INSERM, CHU, à l’instar des produits pharmaceutiques avec processus, budget et délai identiques…
Le Marketing Nutrivercell se base sur les résultats scientifiques des produits pour construire sa communication et la promouvoir auprès de leaders d’Opinion (Médecins et pharmaciens). La promotion de nos marques est dédiée à l’information des médecins et à la formation des pharmaciens. Faire de la publicité grand public, même en nutrition, est un investissement lourd, efficace mais sur une période courte, ce n’est plus la bonne solution, car elle ne correspond pas au rôle de conseil du pharmacien vis-à-vis des patients, qui s’inscrit sur du long terme. Notre vocation : proposer une alternative pertinente avec résultats scientifiques prouvés, voire dans certains cas une aide à l’outil thérapeutique dont disposent les médecins.

4/ Vision Innovations : Le panorama mondial XTC des innovations produits autour de l’axe santé
Propos recueillis auprès de Xavier Terlet, Président de la société XTC

Capture d’écran 2014-04-02 à 11.47.12Les grandes tendances en matière d’innovation dans le monde sont analysées selon 5 grands axes : plaisir, santé, forme, praticité, éthique. Le 1er constat est de se demander jusqu’où ira l’innovation
Plaisir : elle ne fait que progresser depuis de nombreuses années, reste la plus recherchée par les industriels et l’axe principal de leur développement. La crise qui touche fortement l’Europe et les US accentue ce phénomène de quête du plaisir que le consommateur trouve plus facilement au quotidien dans une « jouissance alimentaire ». Autre constat en Europe sur ces dernières années : l’échec des innovations fonctionnelles, trop médicalisées. De nombreux opérateurs ont été découragés à innover notamment en santé : aujourd’hui, 1 lancement sur 5 se fait sur l’axe Santé.
L’éthique garde, quant à lui, un positionnement marginal avec 1,4 % au niveau mondial. En Europe, on note la forte proportion relative à l’offre manipulation produit (aide à la praticité, ouverture, nomadisme…). Les marques continuent à investir pour intégrer toujours plus de simplicité, notamment dans les packagings. De nouveaux comportements nomades apparaissent et favorisent l’innovation. L’offre continue d’évoluer dans la sophistication des produits et demeure un axe d’innovation (variété et épanouissement des sens).

En conclusion, sommes-nous des mangeurs de santé et peut-on encore innover dans cet univers ? Oui !

Même si le « cadre » règlementaire devient de plus en plus complexe, restreint et nécessite de lourds investissements, nous sommes au tout début de l’innovation par les plantes alimentaires, de nouveaux produits qui associent plaisir et santé sont à imaginer et correspondent à de vraies attentes des consommateurs. La communication Santé trouverait de réelles opportunités à travailler les messages pour mettre en avant les bénéfices Produits en utilisant « avec… » plutôt que « sans… ».
La Science publique, partenaire et alliée de la Science privée, permet d’ouvrir de nouvelles perspectives de développement. Une des pistes est le génie génétique qui sera notre lanterne pour éclairer sur les mécanismes physiologiques, et nous n’en sommes qu’aux balbutiements.

 

Tweet Week 13: clients mystères, Nutella digital, Street View à l’Opéra, #venezvérifier, Qublicité et bien plus !

Capture d’écran 2014-02-28 à 11.35.55
Collaboratif

Airbnb, ce fleuron de l’économie collaborative qui vaudrait 10 milliards http://goo.gl/PXFZEF

Digital
* 30 femmes qui comptent dans le digital http://huff.to/1gHh3zO
* Modeler l’espace, le corps et les comportements. Les trois tendances digitales de 2014 par Netexplo http://po.st/i3lc5v 
#Google Street View entre à l’Opéra Garnier http://ow.ly/v3WbH  #Paris
* Carrefour et Nutella inaugurent la première tête de gondole digitale http://po.st/74ZGuC 

E-commerce
Doctissimo se lance dans la vente en ligne http://goo.gl/BYkKZ5

French Tech
French Tech: une bourse de dix millions d’euros pour les jeunes pousses http://po.st/UK0l23 

International
Fredfaridgroup #GoodLuckCarambar Real-time #digital documentary, a two-week adventure in the US to follow on http://www.goodluckcarambar.com 

Marketing Responsable
#VenezVérifier : Fleury Michon parle modèle alimentaire, interview de David Garbous, membre de l’Adetem, DM Fleury Michon http://goo.gl/fVc7bi
* 9,5 millions grâce à des selfies contre le cancer http://goo.gl/vpBvuN
* WWF Plus que 3 jours ! Découvrez quelques uns des monuments qui seront éteints samedi pour #EarthHour http://shrt.tl/642u 

Médias
A Londres, plusieurs journaux ont ouvert leurs propres cafés, bientôt la France? http://goo.gl/yaqQFg

Pub
Un peu d’humour…connaissez-vous la Qublicité ? C’est de « la pub sur PQ » http://po.st/m45hWY 

PME
Le marketing dans les PME & ETI : une place et un rôle significatifs, une excellente étude by Salesfactory http://blog.pme-marketing.org/?p=1160 

Relation Client
* Selon Hal Brierley, les programmes de fidélité négligent les bons clients http://goo.gl/Cx6Tak
* Comment ils piègent leurs salariés avec des visiteurs « mystère » http://sco.lt/5lXdFR
* Relation client: le nouveau Ryanair manque son rendez-vous http://goo.gl/dquwA0


Street Marketing
Pour le changement d’heure Tropicana offrira 200 000 sacs petits-dej’ lundi 31/03 pour se « lever de bonheur » http://bit.ly/1loDyNu 

 

Palmarès du Grand Prix Statégies Marketing Digital 2014: les coups de coeur de l’Adetem

Au sein de la superbe salle « Electric » sur les toits de la porte Versailles, s’est tenue hier soir la 2ème édition du Grand Prix Stratégies du Marketing digital, avec le soutient de l’Adetem.

Voici notre sélection coup de coeur parmi les lauréats de la soirée:

Capture d’écran 2014-03-27 à 11.37.08

– La campagne Carambar #cetaituneblague orchestrée avec brio par l’agence Fred & Farid. A partir d’un simple communiqué de presse annonçant la fin des blagues Carambar et sans dépenser un centime, cette campagne a piégé la France entière en faisant un buzz retentissant. A la clé, une augmentation de 10% des ventes.

 

Capture d’écran 2014-03-27 à 11.24.09– La stratégie digitale de Monoprix « message en boîte » avec son appli facebook permettant de personnaliser leurs packagings pour souhaiter un évènement. Pas quiche pour un sou, cette campagne très bien vue surfe sur la vague des sempiternels messages d’anniversaire et autres originalité du type « bon anniv, HB, joyeuses Pâques… » pour les réinventer avec humour via leurs produits. La communauté digitale y a complètement adhéré et Monoprix s’est trouvé ses milliers d’ambassadeurs.

Le dernier carré de chocolat Milka avec l’agence Buzzman. La marque a suivi les conseils de l’agence et a « osé la tendresse » tout en refondant totalementent sa chaine de production afin de créer des tablettes au dernier carré manquant. Les clients avaient la possibilité ensuite d’envoyer ce carreau à la personne de leur choix.                                                                         Capture d’écran 2014-03-27 à 11.50.50

Oasis be fruit pour sa réactivité digitale et son humour décoiffant, rebondissant sur l’actualité plus vite que l’éclair en mettant en scène sa célèbre bande de petits fruits. « Ca va faire du fruit » disaient-ils, ça en a fait en effet…Et ce n’est pas fini !

Capture d’écran 2014-03-27 à 18.41.52

Un grand bravo à tous les lauréats ! 

Si vous aussi vous souhaitez soumettre votre candidature à un prix, envoyez nous votre dossier pour les Prix de l’excellence Marketing by Adetem. Résultats le 3 Juillet prochain ! 

Retour d’expérience sur le CeBIT 2014: 3 questions aux participants Adetem

1. Quelles sont les 3 tendances  sur le salon cette année ?

Nora Bard-Morel, JOULE CONCEPT Fondatrice, Société d’étude : 
« La data protection qui était au cœur du discours d’Angela Merkel était un thème majeur du salon avec de multiples propositions et recherches sur ce sujet.
Les smart, intelligent, predictive et autres .. analytics de  Big et autres data (internes à nos entreprises,  émises par notre propre corps ou nos téléphones , collectées sur nos voitures ou autres de objets …) avec leur déferlante d’Apps et autres web et mobile solutions.
Les technologies de communication et network avec notamment le machine to machine et le smart home…sans oublier le monde des divers cloud pouvant aller jusqu’au personal cloud accessible sur tout support et en tout lieu. »

Laurent LINGELSER, 
créateur de Start Up, co-fondateur de JOGGIN :
– Le thème principal qui était la « Datability » était présent sur la plupart des stands et notamment chez plusieurs startups du hall 6 qui ont mis en avant la visualisation de ces big data à travers différents outils.
– La 2ème tendance est qu’au moment où une bataille fait rage en France entre les opérateurs télécom avec le rachat de SFR et au moment où le déploiement de la fibre et de la 4G sont au coeur des discussions, le Cebit parle déjà de 5G.
– la 3ème tendance sont les startups qui ont droit à un hall entier, intitulé Code_n pour présenter leurs concepts. »

 Sylvie CHAUVIN Presidente du Groupe MARKESS INTERNATIONAL :
« 3 tendances : en premier la sécurité même si elle n’était pas le thème du salon 2014 mais elle est devenue prégnante dans les discours et sur les stands après les événéments de 2013 (NSA, téléphone de Mme Merkel, etc.).
La datability bien sûr que l’on retrouvait surtout dans le pavillon consacré aux starts-up du Code_n14.
Et enfin la mobilité même si elle était en fligrane et moins évidente que sur un salon dédié comme le MWC de Barcelone, elle est incontournable.»

2. Dans le programme Adetem du CEBIT, qu’avez vous préféré ?

Nora Bard-Morel « La « rencontre » avec Angela Merkel lors de la cérémonie d’ouverture était certainement un moment phare du programme.
Un accueil very very VIP qui nous a ouvert des portes « secrètes » et facilité la visite du salon.
Une ambiance très sympathique et des participants français passionnants, excellents experts dans leur domain et les exposants sur le Pavillon France organisé par Suzanne Gatzemeier et Global Fairs, que je remercie.»

Laurent LINGELSER: « Le programme de l’ADETEM était un programme Super VIP à un tarif très préférentiel qui aurait mérité une délégation française plus nombreuse car il comprenait des prestations exceptionnelles.
La soirée d’inauguration où en plus du PDG de Volkswagen, du premier ministre David Cameron, j’ai pu assister au one woman show d’Angela Merkel qui est une excellente oratrice.
Le très bon networking !
Les conférences avec des intervenants de renom international tels que des ministres ou encore le CEO de Viber et surtout Steve Wozniak, le 2ème co-fondateur d’Apple à qui j’ai pu poser une question, était une opportunité unique.

Sylvie CHAUVIN « Malgré la forte concentration d’exposants allemands, il est intéressant de prendre le pouls de l’industrie IT sous un angle plus européen. Le hall du Code_n14 m’a beaucoup intéressé et les échanges avec les finalistes ont permis de voir de nouvelles applications de « datability » dont 2 présentées par des français.
L’approche par les usages est donc bien mise en avant notamment avec les nombreuses conférences thématiques gratuites dans ces halls « solutions », malheureusement en allemand.

Quel est le bénéfice pour vous de venir au CEBIT à Hanovre ?

Nora Bard-Morel: Une excellente plateforme mondiale permettant de découvrir et approfondir de façon concrète ce qui se passe aujourd’hui dans le monde numérique.
Un budget tres raisonnable, dans un temps limité, Hanovre est seulement à deux pas de Paris (1h30 d’avion par Air France). A refaire impérativement en 2015.

Laurent LINGELSER:
– Le Networking avec les autres membres de la délégation de l’Adetem a engendré dès mon retour des opportunités pour ma startup jogg.in
– J’ai pu pitcher ma startup jogg.in sur le pavillon international

Sylvie CHAUVIN
:  Le temps fort pour moi a été la cérémonie d’ouverture et les discours de 2 chefs de gouvernement. Une perspective de l’évolution de notre industrie vue par les politiques à l’échelon de l’Europe avec de grandes directions stratégiques !

Retour d’expérience: l’Adetem au CeBIT 2014

Que faut il retenir du CeBIT ?

Capture d’écran 2014-03-25 à 14.29.21

Toujours le plus grand salon au monde sur les technologies de l’information, des stands immenses (plus de 2000 m2) avec un design extraordinaire comme les stands T-Mobile (prix marketing de l’année à la DMA), SAP, IBM, …

Les robots devenus encore plus intelligents et qui savent danser, les voitures connectées, le software, les big datas, la sécurité et la privacy étaient les themes phares 2014.

Capture d’écran 2014-03-25 à 14.27.47
La qualité des speakers venus du monde entier pour les conférences Global dont Talmon Marco, le CEO de Viber, Jimmy Wales , le fondateur de Wikipedia, Steve Wosniak, le co-fondateur de Apple, …. Et plus de 1000 conférences sur le hall d’exposition.

– Des innovations dans le marketing

Capture d’écran 2014-03-25 à 14.35.08
1. sur les stands  :
La Volkswagen XL1, une voiture digne de James Bond pour faire 100 km avec 1 litre. Il en existe 200 exemplaires au monde ! La Porsche Hybride, le prototype de la voiture sans chauffeur
2. sur scène avec la premiere App en 3 D presentée par une chanteuse anglaise
3. dans les allées avec des voitures électriques qui circulent partout sans gêner les participants.

Les grandes orientations de l’Internet Européen se dessinaient au CeBIT, Angela Merkel, très investie sur le sujet, a été courtisée par un David Cameron très concret : « Allions-nous, a t-il dit, les anglais feront le soft et les allemands les machines ».

Capture d’écran 2014-03-25 à 14.47.03

 

 

 

 

 

Quel était le programme de la délégation Adetem ?

Participation en VIP à la conférence d’ouverture et au diner de networking avec Angela Merkel, David Cameron, les Présidents de Volkswagen, du Bitkom…
– 2 à 5 jours de visites : Tours guidés sur des thématiques telles que le Big Data, Social Business, Innovation, Game Changing Technologies and the Future.
Discussions et échanges lors des conférences internationales avec des “Celebrities” comme Talmon Marco , le CEO de VIBER (dont la compagnie vient d’être rachetée par Rakuten pour 900 Millions de dollars ), le co-fondateur de Apple, Steve Wosniak, le fondateur de Wikipedia, Jimmy Wales…
Découverte des concepts stores innovants dans la ville de Hanovre.

Impressions : Une délégation Adetem passionnée !

Capture d’écran 2014-03-25 à 14.26.01
Une autre dimension : le monde entier était présent, des chefs d’entreprises, d’excellents speakers. Les délégations internationales représentaient environ 25 % du visitorat. 2600 exposants et 210 000 visiteurs, 16 halls …Le soleil et le grand pré donnait à ce salon une allure de Campus de Californie, on se serait presque cru à Palo Alto.

Dans un prochain billet vous retrouverez les témoignages des participants de la délégation Adetem.

Prochain CeBIT: RDV du 16 au 20 mars 2015

Cécile DELETTRE, coordinatrice Internationale Adetem, membre du conseil d’administration.

Tweet Week 12: bracelets traqueurs chez Disney, abandon du catalogue 3 suisses, Surimis Fleury Michon et bien d’autres…

Retrouvez chaque vendredi la « Tweet Week » le résumé des articles qui vous ont le plus intéressés dans notre veille Marketing partagée avec vous sur Twitter.

Digital et ados
6 clés pour comprendre comment vivent les ados sur les réseaux sociaux http://goo.gl/Ur7Lmc

E-commerce
Pour s’adapter à l’explosion du e-commerce, 3 Suisses change de modèle et abandonne son mythique catalogue http://goo.gl/v1gLd7

Marketing responsable
Fleury Michon s’engage sur la provenance et la qualité de son surimi et le fait savoir. Beau marketing responsable ! http://bit.ly/1eSqzvV

Publicité mobile et digitale
* Le deep linking, prochaine ligne de front des géants la publicité mobile ? http://po.st/1eosod
* Liens sponsorisés : 1% des annonceurs récolte 80% des clics http://goo.gl/wJI23c

Objets connectés
*
Des bracelets connectés pour scruter les visiteurs des parcs Disney http://goo.gl/pqVcHt
* Google lance son OS pour les montres du futur http://goo.gl/EkVYDD

Télévision
* Twitter lance un bouton de « replay » TV pour ses entreprises partenaires http://goo.gl/14Uvyq
* France TV se lance dans la « Bataille du téléviseur » en arrivant sur Chromecast et sur TV connectée http://goo.gl/yN36oW

Vin
Belle stratégie mkg: Alain Brumont bouscule les Primeurs en inventant les millésimes convertibles: http://goo.gl/ZZ7qSX

C’est le moment de postuler aux Prix de l’excellence marketing !

Dépôt de candidature


6 slides et une soutenance pour convaincre !

Vous vous êtes engagé dans une démarche marketing inédite, avez pris des risques pour le lancement d’un nouveau produit ou service ? Vous pensez être parvenu à bousculer les modèles établis, à faire évoluer les codes du marché ou le prisme de la relation client ?

Bref vous pensez pouvoir prétendre à l’un des 5 Prix de l’excellence marketing, n’hésitez plus, posez votre candidature !


Après le succès immédiat de la première édition en 2013 qui a consacré La Poste, Autolib, Wonderbra, Darty, Kiloutou et la PME Yswara, l’Adetem lance la seconde édition des Prix de l’excellence marketing.

L’enjeu de ce prix soutenu par Google, La Poste, Adstream, Toluna, Microsoft et SAP et TNS Sofres ? 

Récompenser les innovations marketing qui contribuent le plus à la transformation et à la pérennité de l’entreprise.



Le critère ? L’originalité et la capacité à « sortir des sentiers battus ». 

Approches marketing de storytelling, de big data, de crowd funding, de co-création, de repositionnement ou lancement d’un produit (ou service) bousculant les codes du marché, transformation ou nouveau modèle de circuit de distribution, meilleure expérience client, etc. Le Prix est ouvert à toutes ces innovations. Tentez donc votre chance !



Un jury prestigieux
Un jury de 12 directeurs marketing de grands groupes français et internationaux (Essilor, IBM, Google, Dassault-Systèmes, La Poste, Fives, Microsoft, Areva, TBWA, Wolters Kluwer France, Schneider Electric, Peugeot Citroën Automobiles) mais aussi les membres de l’Adetem, les blogueurs marketing et les Présidents des Clubs Adetem remettront les 5 Prix le 3 juillet 2014 à l’occasion de la 9e Nuit du Marketing.

Dead-line
Les candidats (annonceurs et agences, grands groupes et PME) sont invités à s’inscrire et à soumettre leurs dossiers (seulement 6 slides percutants) avant le 12 mai 2014.
Retrouvez tous les détails dans le dossier de candidature.

Bonne chance !

Télécharger le dossier de candidature
S’inscrire en ligne (50 € HT pour les membres, 120 € HT pour les non-membres)

Continuer la lecture C’est le moment de postuler aux Prix de l’excellence marketing !