Afterwork spécial jeunes professionnels du marketing et des ressources humaines

Avant l’arrivée d’Internet, les ​métiers étaient plus e​n silos qu’actuellement. De plus en plus, il y a des interactions entre les métiers Marketing et RH.

Nous avons eu le plaisir d’organiser le 22 septembre un afterwork avec le Club Jeunes Pros de l’ANDRH (Association nationale des directeurs des ressources humaines).

RH vu par le marketing, Marketing vu par les RH, et si les stratégies de ces deux domaines avaient des correspondances ?

Il y a des points communs entre nos 2 métiers.

Le ​DRH mesure l’efficacité d’un nouveau programme de formation ou de développement des talents, le directeur marketing mesure celle d’une campagne marketing et de son impact sur la performance de l’entreprise via des outils CRM par exemple.

Ainsi, dans un monde en mutation permanente, où l’information est instantanée et globalement disponible, chacun doit travailler sur la rétention de sa clientèle comme de ses collaborateurs et s’adapter.

Par exemple, le sujet de la marque employeur est de plus en plus important. Les directions des ressources mettent en œuvre des plans d’actions pour promouvoir leurs entreprises et leurs métiers.

De nouveaux besoins voient le jour, amenant la création de nouveaux métiers.

photo2 photo1
crédits photos JR SCHWARZ

4 questions à Guillaume Baley

Adetem  : Comment vous êtes vous orienté vers le Marketing Digital?
A l’origine, ce sont mes stages qui m’ont orientés progressivement vers le Marketing Digital. J’ai eu l’opportunité de travailler avec des agences digitales sur la communication de plusieurs gammes de produits. Et lorsque que j’ai cherché mon premier CDI, il m’a paru logique de commencer par faire mes armes en agence.
Depuis que je travaille dans ce domaine, je n’ai pas cessé de travailler sur des projets passionnants et stratégiques pour les marques. Fort de cette riche expérience, j’estime avoir acquis aujourd’hui de réelles expertises opérationnelles et stratégiques dans le Marketing Digital.

Adetem : Parlez-nous de votre poste actuel
Mon poste actuel consiste avant tout à convaincre mes clients que l’offre proposée va répondre à leurs besoins et résoudre leurs problématiques. Cela commence donc par une phase commerciale.
Il me faut ensuite imaginer une organisation et des process efficaces selon le budget convenu avec le client. Chaque client a ses besoins et contraintes qui diffèrent des autres, cela dépend de son secteur d’activité, de son organisation et d’une multitude d’autres facteurs. Cette phase de définition de projet est déterminante pour le succès de la prestation. Et ma mission s’achève lorsque nos Account Managers gèrent les projets en autonomie.

Adetem : Quels sont les avantages et inconvénients à travailler dans une agence vs un annonceur ?
Travailler en agence permet d’effectuer des missions pour plusieurs clients sous forme de projets ponctuels ou de long terme. Mais il est possible d’effectuer des missions opérationnelles, du Community Management par exemple, ou stratégiques pour des prestations de Conseil.
Les avantages sont donc d’être confronté à une multitude de situations en très peu de temps, c’est la raison pour laquelle il est extrêmement formateur de travailler en agence. En revanche, le rythme de travail est souvent très soutenu et il faut toujours faire de son mieux pour résoudre les problématiques du client dans les meilleurs délais.
Chez l’annonceur les missions sont réduites aux seules marques de l’entreprise pour laquelle on travaille, et généralement elles sont à un niveau stratégique supérieur vs en agence. Tout dépend de l’organisation de l’entreprise, mais il faut parfaitement connaître ses marques et ses produits pour définir une stratégie de communication adaptée à son marché et briefer au mieux les agences avec qui on travaille.

Adetem : Quels conseils donneriez-vous aux jeunes pros
Selon moi, il ne faut jamais cesser d’être positif en toute circonstance. Cela ne permet pas de toujours réussir mais cela aide à apprendre de ses échecs et à les transformer en réussite.

Biographie

Diplômé de Kedge Bordeaux, la base de mon expérience professionnelle commence par des stages chez Henkel puis chez Philips où j’ai eu la chance de pouvoir travailler sur la communication digitale de produits stratégiques.
J’ai ensuite rejoint Webpopulation, une agence digitale, pour acquérir des compétences opérationnelles (Social Media, SEO, SEM, Google Analytics).
J’ai travaillé pour plusieurs sites E-Commerce dont Tati, Elle, Be Magazine et bien d’autres.
Depuis plusieurs années maintenant je suis Directeur de Projets, et ma mission est de mettre en place des projets liés à la Relation Client Digitale pour des clients grands comptes avec de forts aspects commerciaux.

Retrouvez-le sur Twitter : @GuillaumeBaley

Julien Méchin : de Techcrunch à Creads

Fondée en 2008, Creads est la première agence française de communication et de création participative.

Entièrement tournée vers le projet créatif (logo, webdesign, nom de marque, affiche publicitaire…), l’agence et ses collaborateurs mettent à disposition de la clientèle professionnelle les connaissances, expériences, et savoir-faire de plus de 50 000 directeurs artistiques, designers, concepteurs-rédacteurs, graphistes…

Le Club des Jeunes Pros d’Adetem a rencontré Julien Méchin, co-fondateur de Creads. Focus sur ce jeune entrepreneur qui a su anticiper et s’approprier une nouvelle tendance du marketing et et de la communication.

29 ans, Co-fondateur de CREADS
29 ans, Co-fondateur de CREADS

 

•  Racontez-nous votre parcours et vos passions ?

Depuis plus de 6 ans, je dirige Creads, la 1ère agence de communication participative de France. Mes études à l’ESCP-Europe ont été le premier tremplin de cette aventure. Elles m’ont apportées les connaissances nécessaires à la création d’entreprise et puis c’est également lors de ce cursus que j’ai rencontré Ronan Pelloux, mon associé.

J’ai toujours été passionné par l’innovation et les nouvelles technologies. Quelques temps avant de lancer Creads, ma quête d’idées originales m’a mené à la rédaction de Techcrunch, le très influent site américain d’information sur les nouvelles technologies. Grâce à cette expérience, j’ai étendu mon réseau, et été en première ligne des dernières tendances du monde du web.

•  Présentez-nous le concept de l’agence Creads ?

Creads c’est une nouvelle vision de l’agence de communication basée sur un modèle participatif. Grâce à nos équipes en interne, nous dénichons les talents créatifs du monde entier pour répondre aux besoins des marques en création graphique (nom, logo, webdesign, slogans ou documents print). Notre force est de pouvoir compter sur un réseau de 50 000 spécialistes du graphisme, aux compétences très variées, que nous sollicitons en direct ou sous forme d’appels à la création.

Creads c’est aussi une agence complète qui a développé un pôle digital, un pôle médiatisation/relations presse et un pôle R&D pour imaginer des opérations de communication innovantes sur site web, mobile ou réseaux sociaux. A ce jour, nous accompagnons plus de 2000 clients : TPE, PME comme grands comptes tels que SNCF, E. Leclerc, BNP Paribas, Bouygues Télécom, La Poste, Shiseido…

•  Creads est la première agence française à avoir invité le crowdsourcing dans la communication, comment  comptez-vous protéger votre positionnement ?

Nous avons lancé Creads pour apporter à nos clients l’expertise d’une agence de communication couplée à la puissance d’un réseau de créatifs internationaux. Grâce au développement d’une technologie unique, nous avons créé une plateforme très performante dans l’objectif de délivrer une expérience 100% collaborative à notre communauté et à nos clients.

La qualité est au centre de notre stratégie. Pour parvenir à ce niveau d’exigence, nous pensons qu’il est d’autant plus primordial, avec un modèle comme le nôtre, de recruter les meilleurs en interne. A ce jour, la force de Creads réside entre les mains de nos 35 collaborateurs. Nous avons une équipe de chefs de projets qui nous permettent d’accompagner nos clients dans l’élaboration de leurs besoins. Nos Talent Managers sont quant à eux à l’écoute quotidienne des créatifs de notre communauté. Dans l’objectif de fédérer nos créatifs, nous organisons de nombreux événements à l’année : apéritifs, cérémonie des Creads Awards, petits déjeuners… Récemment, nous avons lancé les Creads Sessions. Ces ateliers permettent à nos créatifs de vivre une véritable expérience grâce à notre sélection pointue d’invités (marques innovantes, créatifs reconnus…). Avec Ronan, nous accordons beaucoup d’importance au partage, à l’audace et au courage. Nous souhaitons valoriser avant tout la dimension humaine que ce soit avec nos salariés en interne ou avec notre communauté de créatifs.

•  Votre conseil Jeune Pros : comment recruter ses collaborateurs ?

A mon avis, le meilleur conseil que je puisse donner est d’aller à la rencontre de ses potentiels collaborateurs lors de salons, de soirées networking ou de tous autres événements. Discuter de vive voix avec eux est un gain de temps et la meilleure façon de cerner immédiatement la personne.

Nous remercions Julien MECHIN pour ses réponses.

Interview réalisée par Zahia BOUMAIZ, co-présidente du Club des Jeunes Pros du Marketing.