4 questions à Guillaume Baley

Adetem  : Comment vous êtes vous orienté vers le Marketing Digital?
A l’origine, ce sont mes stages qui m’ont orientés progressivement vers le Marketing Digital. J’ai eu l’opportunité de travailler avec des agences digitales sur la communication de plusieurs gammes de produits. Et lorsque que j’ai cherché mon premier CDI, il m’a paru logique de commencer par faire mes armes en agence.
Depuis que je travaille dans ce domaine, je n’ai pas cessé de travailler sur des projets passionnants et stratégiques pour les marques. Fort de cette riche expérience, j’estime avoir acquis aujourd’hui de réelles expertises opérationnelles et stratégiques dans le Marketing Digital.

Adetem : Parlez-nous de votre poste actuel
Mon poste actuel consiste avant tout à convaincre mes clients que l’offre proposée va répondre à leurs besoins et résoudre leurs problématiques. Cela commence donc par une phase commerciale.
Il me faut ensuite imaginer une organisation et des process efficaces selon le budget convenu avec le client. Chaque client a ses besoins et contraintes qui diffèrent des autres, cela dépend de son secteur d’activité, de son organisation et d’une multitude d’autres facteurs. Cette phase de définition de projet est déterminante pour le succès de la prestation. Et ma mission s’achève lorsque nos Account Managers gèrent les projets en autonomie.

Adetem : Quels sont les avantages et inconvénients à travailler dans une agence vs un annonceur ?
Travailler en agence permet d’effectuer des missions pour plusieurs clients sous forme de projets ponctuels ou de long terme. Mais il est possible d’effectuer des missions opérationnelles, du Community Management par exemple, ou stratégiques pour des prestations de Conseil.
Les avantages sont donc d’être confronté à une multitude de situations en très peu de temps, c’est la raison pour laquelle il est extrêmement formateur de travailler en agence. En revanche, le rythme de travail est souvent très soutenu et il faut toujours faire de son mieux pour résoudre les problématiques du client dans les meilleurs délais.
Chez l’annonceur les missions sont réduites aux seules marques de l’entreprise pour laquelle on travaille, et généralement elles sont à un niveau stratégique supérieur vs en agence. Tout dépend de l’organisation de l’entreprise, mais il faut parfaitement connaître ses marques et ses produits pour définir une stratégie de communication adaptée à son marché et briefer au mieux les agences avec qui on travaille.

Adetem : Quels conseils donneriez-vous aux jeunes pros
Selon moi, il ne faut jamais cesser d’être positif en toute circonstance. Cela ne permet pas de toujours réussir mais cela aide à apprendre de ses échecs et à les transformer en réussite.

Biographie

Diplômé de Kedge Bordeaux, la base de mon expérience professionnelle commence par des stages chez Henkel puis chez Philips où j’ai eu la chance de pouvoir travailler sur la communication digitale de produits stratégiques.
J’ai ensuite rejoint Webpopulation, une agence digitale, pour acquérir des compétences opérationnelles (Social Media, SEO, SEM, Google Analytics).
J’ai travaillé pour plusieurs sites E-Commerce dont Tati, Elle, Be Magazine et bien d’autres.
Depuis plusieurs années maintenant je suis Directeur de Projets, et ma mission est de mettre en place des projets liés à la Relation Client Digitale pour des clients grands comptes avec de forts aspects commerciaux.

Retrouvez-le sur Twitter : @GuillaumeBaley

4 questions à Thomas Welsch

Pour vous, le club des Jeunes Pros du Marketing a rencontré Thomas Welsch, Product Manager au sein de la division Luxe de L’Oréal.

Thomas Welsch

Adetem : Parlez-nous de votre poste actuel ?
« Je suis Product Manager dans la division Luxe de L’Oréal sur le circuit du Travel Retail qui est en plein développement. Je m’occupe des marques Biotherm & Helena Rubinstein sur toute la zone Europe/Middle-East/Africa.
Concrètement cela signifie que je pilote la stratégie de Marketing Opérationnel du lancement des produits, la définition de leur prix, les animations etc. afin d’atteindre mes objectifs de chiffres d’affaires sur ces marques. Je veille également au respect de l’identité de mes marques.»

Adetem : Comment avez-vous obtenu votre job chez l’OREAL ?
« J’avais déjà effectué mon stage de fin d’études chez L’Oréal, je connaissais et j’avais donc déjà un très fort intérêt pour le groupe.
Lorsque j’ai voulu changer de job, j’ai tout simplement pris contact avec les responsables RH L’Oréal via les réseaux sociaux professionnels pour proposer d’envoyer mon CV.
La cohérence de mon profil et de ma démarche m’a permis de rentrer dans leur processus de recrutement.
Je donne beaucoup de conseils à ce sujet dans mon livre « Recherche d’emploi: oubliez les méthodes de papa ! »

Adetem : Comment se passe le processus de recrutement chez L’OREAL?
« C’est un grand groupe et le processus de recrutement est très structuré. Il y a des RH dédiés au recrutement externe. Cela démarre donc par un entretien exploratoire.
Si l’issue est positive, le candidat va ensuite être positionné sur un ou plusieurs postes, marques voire divisions en fonction.
Ensuite, on passe d’autres entretiens avec les RH qui s’occupent exclusivement de la division ou marque en question.
Si cela continue positivement, il y a ensuite une série d’entretiens (2 ou 3, parfois plus) avec son futur manager, puis directeur marketing voire jusqu’au DG.
Cela peut donc parfois être long et sans poste immédiat à la clé, mais c’est très stimulant car on se trouve face à de vrais professionnels lors des entretiens, notamment les RH qui sont redoutablement doués et convaincants. »

Adetem : Quels conseils donneriez-vous aux jeunes pros ?
« Lire mon livre bien sûr ! 🙂 « Recherche d’emploi : oubliez les méthodes de papa ! »

A propos de Tomas Welsch
Thomas a 28 ans et diplômé d’une école de commerce. Après un premier poste de Trade Marketing Manager au sein du groupe Lagardère, il vient d’intégrer la division Luxe de L’Oréal en Travel Retail. Il est Product Manager sur la zone Europe/Middle-East/Africa.
Il s’investit également beaucoup pour aider les jeunes dans leur recherche d’emploi notamment à travers son ouvrage : « Recherche d’emploi : oubliez les méthodes de papa ! »

Interview réalisée par Stéphane Alcaraz (co-président du Club Jeunes Pros)

Guide anti-chomage

 

3 questions à Anne Mollet

Pour vous, le club des Jeunes Pros du Marketing a rencontré Anne Mollet Directrice Marketing Stratégique chez Nexity.

Plus d’informations sur le club des Jeunes Pros.

Inscription au prochain évènement du 24/09.

Capture d’écran 2014-09-09 à 14.05.44

Adetem Question : En quoi consiste votre travail ?

« Le Marketing Stratégique chez NEXITY consiste à suivre l’évolution des marchés, cibler de nouveaux créneaux de développement, définir les potentiels de développement territorial et le mix produits d’immeubles neufs de logements et de bureaux… mais également être à l’écoute des nouveaux modes de vie et concevoir de nouveaux produits et services. Mon équipe est constituée de 10 personnes.»

Adetem : Quelles sont les dernières innovations de NEXITY ?

« Nous avons été précurseurs dans la construction bois avec Ywood. Nous avons d’ailleurs reçu le « Green Building Solutions Award » pour la réalisation du premier parc de bureaux en bois à énergie positive de France, situé à Aix-en-Provence. Nous travaillons actuellement beaucoup autour du « co » ; Nous venons de lancer « Blue Office », des espaces de coworking avec services (hôtesse, wifi, reprographie, petite restauration…) pour salariés nomades, télétravailleurs et indépendants. La colocation de logements est aussi un de nos thèmes de prédilection, avec notre nouveau site internet Weroom et le développement de logements spécialement conçus pour ce mode de vie. Nous sommes aussi en train de déployer une offre de service d’autopartage au sein de nos résidences. »

Adetem: Quel conseils donneriez-vous aux jeunes pros ?

« Il faut être convaincu pour être convainquant. Il faut être curieux et ouvert, être proactif et proposer des idées nouvelles. »

A propos de Anne Mollet

Diplômée d’un DESS CAAE (Certificat d’Aptitude à l’Administration des
Entreprises) à l’IAE en 1997, Anne Mollet a tout d’abord été Consultante durant 5 ans chez Immobilier et Territoire Conseille (groupe Sémaphores).
En 2003, elle intègre Nexity en tant que Responsable des
études marketing au sein du pôle Logement.
Depuis 2009, elle est Directeur du Marketing Stratégique Groupe.

Interview réalisée par Stéphane ALCARAZ, stephane.alcaraz(@)adetem.net

5 conseils pour concilier vie pro et vie perso !

Vous vous demandez comment concilier efficacement vie professionnelle et vie personnelle ?

Capture d’écran 2014-09-03 à 17.47.27

Michelle Jean-Baptiste, intervenante du prochain Club Jeunes Pros du 24 septembre 2014, vous donne 5 conseils pour gérer vos priorités sans baisser dans votre estime personnelle !

Vous voulez aller plus loin ? Inscrivez-vous à la réunion du 24 septembre 2014.
Gratuit pour les membres Adetem – 15 € TTC pour les non-membres.

MJB :
• « Mon premier conseil c’est de faire la peau au « mythe du zéro défaut » et reconnaitre que l’on n’est pas parfait. On fait ce que l’on peut et autant l’accepter sinon c’est l’enfer assuré. Soyons un peu plus doux avec nous-mêmes. On a souvent tendance à s’auto flageller pour un oui ou pour un non. Félicitons-nous lorsque nous avons accompli quelque chose (la plus petite soit-elle).

• Mon 2ème conseil est aussi d’accepter qu’on ne peut pas tout faire en même temps. Si je fais une chose c’est forcément au détriment d’autre chose. C’est une question de timing, de choix, de priorité donc l’important est de savoir bien choisir ce qu’on fait et quand on le fait pour ne pas être sans cesse frustré et avoir l’impression de passer à côté de sa vie à force de privilégier les actions sans intérêt au détriment de celles qui ont du sens pour nous.

• Un autre conseil est d’identifier et de traquer les voleurs de temps. Vous savez toutes ses tâches et sollicitations du quotidien au travail comme à la maison qui vous bouffent littéralement votre journée au détriment de l’essentiel. Pourquoi passer du temps à regarder ses mails ou à surfer en ligne alors que l’on a un dossier à finaliser ? Pourquoi regarder pour la énième fois l’épisode de cette série stupide alors que l’on s’était promis de lire davantage ?

• Il faut aussi apprendre à relativiser et être souple car les priorités peuvent changer. La vie est pleine d’imprévus des plus anodins aux plus graves (décès, maladie, problèmes familiaux, perte d’emploi, restructuration etc.). Ce qui était le plus important hier peut devenir le cadet de vos soucis dès le lendemain voire d’une heure à l’autre. C’est comme çà. C’est la vie.

• Petite astuce : lorsqu’une tâche vous prend moins de 2 minutes pour être faite, eh bien faites-la tout de suite. Pas la peine de la noter sur votre To Do List celle-là car le temps que vous prenez pour la noter ce serait déjà fait en moins deux ! »

Adetem : Pourquoi avoir écrit un livre sur l’équilibre vie perso / vie pro ?

MJB : « Beaucoup de personnes autour de moi me demandaient comment j’arrivais à tout concilier (mère de famille, avocate, conférencière, coach, chroniqueuse, auteur, membre active de plusieurs associations) sans craquer ; alors j’ai décidé de partager mes astuces du quotidien qui m’aident à garder le cap et surtout ma Positive Attitude. »

Interview réalisée par Stéphane Alcaraz (co-président du Club Jeunes Pros).

VPVP

 

Auteur du livre ‘Vie Pro-Vie Perso, Comment réussir à tout concilier‘ et du site Internet www.vieprovieperso.com Michelle Jean-Baptiste est une passionnée de travail, de famille, d’amis, de créations d’entreprise et de créations tout court. Épouse et maman, elle est Avocate, Business Développer spécialisée en droit des affaires, de l’Internet et des médias, coach d’entrepreneurs, enseignante-chercheuse, conférencière, chroniqueuse radio. Elle est également auteur de plusieurs livres sur des sujets aussi variés que le droit, le marketing on line, les réseaux sociaux , le management ou la gestion des temps de vie avec son livre ‘Vie Pro Vie perso : le cocktail gagnant !’ dans lequel elle partage ses trucs et astuces pour apprendre à jongler entre toutes ces différentes activités avec sérénité.

 

[Les Interviews du Club des Jeunes Pros] Jessica Delpirou, Country Manager – Meetic

  • Parcours

De formation HEC, Jessica Delpirou, jeune pro, a acquis une solide expérience dans de grandes entreprises de services, au sein d’organisations internationales à forte culture business et digitale, disruptives sur leurs marchés et à forte croissance, telles que Bouygues Telecom, ING Direct ou encore plus récemment PayPal.

En tant que Country Manager France, elle est en charge d’une équipe de
Vingt collaborateurs et a pour mission principale de développer le business de la France, en conformité avec les guidelines définis par MeeticGroup. Elle entend notamment mettre en valeur le leadership de la marque, dans un contexte certes concurrentiel, mais où Meetic reste largement en première position face à des acteurs pour certains encore confidentiels qui n’évoluent pas dans le même ordre de grandeur, de performance ou d’efficacité.

  • ADETEM Jeunes Pros: Quels sont les atouts de MEETIC par rapport aux concurrents ?

Nous avons la 1ère base de célibataires en France. Chaque annonce est validée par un de nos modérateurs (plus d’une trentaine). Notre technologie permet de proposer des célibataires répondant aux critères de recherches. De plus, nous proposons aussi des profils en fonction de la personnalité par exemple nous allons présenter des personnes extravertis aux timides.

  • ADETEM JP: Comment l’expérience se prolonge OFF LINE ?

En décembre 2012, nous avons lancé les soirées MEETIC. Ainsi dans plus de 40 villes, nous organisons chaque mois environ 50 soirées réunissant entre 80 et 200 personnes. Cela correspond à un vrai besoin de nos membres, surtout en province. C’est également un élément rassurant pour les personnes ayant encore des freins à la rencontre en ligne.

  • ADETEM JP: Quelle est la stratégie de MEETIC sur le mobile ?

Le mobile est un axe de développement prioritaire. Nous avons lancé un site mobile en HTML 5 pour proposer la même expérience sur mobile que sur l’internet fixe. Près de 20% de l’acquisition de nouveaux clients se fait sur mobile. L’usage sur mobile représente entre 20% et 40% de l’usage en fonction des pays et des cibles

  • ADETEM JP: Quel conseil donneriez-vous à un jeune pro souhaitant travailler dans le Marketing digital ?

Etre passionné tout simplement. Lorsque j’ai eu des choix de carrière à faire je me suis avant tout demandé ce que j’avais envie de faire et non si c’était bon pour ma carrière.

  • ADETEM JP: Quel conseil donneriez-vous à un jeune manager ?

Il faut connaître ses limites et savoir se reposer sur des experts.