Club 2.0: Les 4 écueils à éviter dans un projet de magasin connecté par Fabien Fouissard

Suite à la réunion du Club 2.0 du 21/01/14, Fabien Fouissard Business Manager BU chez Sublimeeze, intervenant lors de cette conférence, nous éclaire via ce papier, sur les points clés d’un magasin connecté.

« A l’occasion de la conférence organisée par l’Adetem le mardi 21 janvier sur le sujet de la Distribution 2.0 dans laquelle Improveeze intervient, je tenais à revenir sur les facteurs de réussite liés à la mise en place d’un magasin connecté réussie au sein d’une enseigne, de points de vente.

Connected Store, le Blog animé par Improveeze a analysé 70 projets de magasins connectés en France et dans le Monde. Ces projets ont parfois été des succès, parfois des échecs patents. C’est évidemment le lot de l’intégration de nouvelles technologies au service de nouveaux usages. Savoir ce qui va « fonctionner », ce qui va plaire, ce qui va apporter de la valeur ajoutée n’est pas chose aisée. En témoigne d’ailleurs Dominique Piotet de Zappos ici : il indique que l’expérience Burberry à Londres ne fonctionne pas, que ce projet de magasin « connecté » (Salesforce) n’apporte pas de valeur.

Clairement, même si l’on peut douter que la comparaison soit totalement pertinente entre Zappos & Burberry ou Karl Lagarfeld (un flagship est-il un magasin comme les autres ?), plusieurs points ressortent sur des causes d’échecs dans la mise en œuvre d’une stratégie de magasin connecté réussie, à savoir :

–        Intégration non réussie du vendeur ;
–        La technologie pour se faire plaisir et pas au service du client ;
–        Devices non pilotés ;
–        Dispositif invisibles & non attractifs.

Pour aller plus loin, www.improveeze.com »

Auteur :
Fabien Fouissard
Business Manager BU Sublimeeze
fabien.fouissard@improveeze.com
@urmacht

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*