Retour d’expérience sur le CeBIT 2014: 3 questions aux participants Adetem

1. Quelles sont les 3 tendances  sur le salon cette année ?

Nora Bard-Morel, JOULE CONCEPT Fondatrice, Société d’étude : 
« La data protection qui était au cœur du discours d’Angela Merkel était un thème majeur du salon avec de multiples propositions et recherches sur ce sujet.
Les smart, intelligent, predictive et autres .. analytics de  Big et autres data (internes à nos entreprises,  émises par notre propre corps ou nos téléphones , collectées sur nos voitures ou autres de objets …) avec leur déferlante d’Apps et autres web et mobile solutions.
Les technologies de communication et network avec notamment le machine to machine et le smart home…sans oublier le monde des divers cloud pouvant aller jusqu’au personal cloud accessible sur tout support et en tout lieu. »

Laurent LINGELSER, 
créateur de Start Up, co-fondateur de JOGGIN :
– Le thème principal qui était la « Datability » était présent sur la plupart des stands et notamment chez plusieurs startups du hall 6 qui ont mis en avant la visualisation de ces big data à travers différents outils.
– La 2ème tendance est qu’au moment où une bataille fait rage en France entre les opérateurs télécom avec le rachat de SFR et au moment où le déploiement de la fibre et de la 4G sont au coeur des discussions, le Cebit parle déjà de 5G.
– la 3ème tendance sont les startups qui ont droit à un hall entier, intitulé Code_n pour présenter leurs concepts. »

 Sylvie CHAUVIN Presidente du Groupe MARKESS INTERNATIONAL :
« 3 tendances : en premier la sécurité même si elle n’était pas le thème du salon 2014 mais elle est devenue prégnante dans les discours et sur les stands après les événéments de 2013 (NSA, téléphone de Mme Merkel, etc.).
La datability bien sûr que l’on retrouvait surtout dans le pavillon consacré aux starts-up du Code_n14.
Et enfin la mobilité même si elle était en fligrane et moins évidente que sur un salon dédié comme le MWC de Barcelone, elle est incontournable.»

2. Dans le programme Adetem du CEBIT, qu’avez vous préféré ?

Nora Bard-Morel « La « rencontre » avec Angela Merkel lors de la cérémonie d’ouverture était certainement un moment phare du programme.
Un accueil very very VIP qui nous a ouvert des portes « secrètes » et facilité la visite du salon.
Une ambiance très sympathique et des participants français passionnants, excellents experts dans leur domain et les exposants sur le Pavillon France organisé par Suzanne Gatzemeier et Global Fairs, que je remercie.»

Laurent LINGELSER: « Le programme de l’ADETEM était un programme Super VIP à un tarif très préférentiel qui aurait mérité une délégation française plus nombreuse car il comprenait des prestations exceptionnelles.
La soirée d’inauguration où en plus du PDG de Volkswagen, du premier ministre David Cameron, j’ai pu assister au one woman show d’Angela Merkel qui est une excellente oratrice.
Le très bon networking !
Les conférences avec des intervenants de renom international tels que des ministres ou encore le CEO de Viber et surtout Steve Wozniak, le 2ème co-fondateur d’Apple à qui j’ai pu poser une question, était une opportunité unique.

Sylvie CHAUVIN « Malgré la forte concentration d’exposants allemands, il est intéressant de prendre le pouls de l’industrie IT sous un angle plus européen. Le hall du Code_n14 m’a beaucoup intéressé et les échanges avec les finalistes ont permis de voir de nouvelles applications de « datability » dont 2 présentées par des français.
L’approche par les usages est donc bien mise en avant notamment avec les nombreuses conférences thématiques gratuites dans ces halls « solutions », malheureusement en allemand.

Quel est le bénéfice pour vous de venir au CEBIT à Hanovre ?

Nora Bard-Morel: Une excellente plateforme mondiale permettant de découvrir et approfondir de façon concrète ce qui se passe aujourd’hui dans le monde numérique.
Un budget tres raisonnable, dans un temps limité, Hanovre est seulement à deux pas de Paris (1h30 d’avion par Air France). A refaire impérativement en 2015.

Laurent LINGELSER:
– Le Networking avec les autres membres de la délégation de l’Adetem a engendré dès mon retour des opportunités pour ma startup jogg.in
– J’ai pu pitcher ma startup jogg.in sur le pavillon international

Sylvie CHAUVIN
:  Le temps fort pour moi a été la cérémonie d’ouverture et les discours de 2 chefs de gouvernement. Une perspective de l’évolution de notre industrie vue par les politiques à l’échelon de l’Europe avec de grandes directions stratégiques !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*